QUE DEVIENT LE MARCHÉ IMMOBILIER MONTPELLIÉRAIN EN 2021 ?

Les jardins du Peyrou nous dévoilent la beauté de Montpellier

Comment se porte l’immobilier à Montpellier en 2021. Focus sur cette métropole qui compte !

Tout d’abord en l’espace de 30 ans Montpellier a connu un développement colossal. Cela grâce à un emplacement géographique particulièrement attractif, à sa qualité́ de vie et à son potentiel économique.

Aujourd’hui, l’évolution de la population de Montpellier est la plus élevée des grandes villes de France, ex-aequo avec Nantes (+6,5% sur 5 ans). Elle est devenue la 7ème ville de France.

Montpellier place forte de l’innovation

Son fort dynamisme et sa jeune population ont créé́ un nouvel écosystème autour de la ville poussé par l’innovation. Notons que Montpellier est reconnue par UBI Global comme la deuxième capitale mondiale des startups. En même temps, la ville héberge des grandes entreprises (Dell, IBM, Sanofi, Alstom…). C’est aussi pas moins de 18 parcs d’activité́ où siègent environ 2000 PME.

De plus de nombreux projets d’aménagement combinant logements et bureaux sont en cours. Montpellier est également une place majeure dans les tournages des séries Télé.

L'arbre blanc symbole d'innovation immobilière
L'arbre blanc symbole d'innovation immobilière

Dans un contexte si dynamique, quels effets la Covid-19 a eu sur l’immobilier ?

L'Immobilier à Montpellier avant et pendant la Covid

Ce que l’on peut dire, c’est qu’avant la crise sanitaire en 2019, on a perçu, un certain tassement. Certes, les volumes de ventes et les prix sont restés élevés, mais on arrivait sur le haut du plancher. C’est une tendance nationale qui se répercute aussi dans l’Hérault.

Tout type de biens confondus, le prix moyen au mètre carré à Montpellier était estimé à 2 980 € début 2020.
Pour aller dans le détail, dans l’ancien le prix moyen était estimé à 2 730 €/m2 en 2020 avec une croissance de 3,9% sur 2019. Cependant, dans le neuf, les prix étaient plus proches des 4 500€/m2 l’année dernière avec une croissance de 6,4 % en 2019.

En mars 2020, l’activité du secteur immobilier a été brutalement stoppée en raison des restrictions sanitaires. Elle n’a repris qu’à la fin du confinement, en mai 2020.
Selon le président de la Chambre des notaires de l’Hérault, la crise sanitaire a eu des répercussions sur tout le département. Il est vrai que cette interruption a eu un effet de ralentissement sur l’activité́ et a engendré une baisse de volume des transactions. Toutefois, cette parenthèse n’a pas dissuadé les acquéreurs puisqu’en septembre 2020 on observait une hausse de 2% des transactions sur 1 an.

L'Immobilier à Montpellier en 2021

En période de crise, la pierre redevient une valeur refuge et patrimoniale. Ce qui fait que le marché́ est resté actif en 2020 malgré́ le contexte sanitaire et il devrait le rester ces prochains mois. De plus, les confinements successifs et la généralisation du télétravail poussent les habitants à revoir leurs priorités.
Aujourd’hui, ils aspirent à plus de nature et d’espace. Cette nouvelle donne place Montpellier parmi les villes les plus attractives. Elle séduit ces nouveaux arrivants en quête de biens plus accessibles et d’extérieurs. C’est pourquoi les maisons sont très recherchées mais restant rares à la vente elles sont peu négociables. D’ailleurs, leurs tarifs ont bondi en 2019 et poussent les gens à acheter en périphérie. Tandis que les appartements avec terrasses sont pris d’assaut.

L'immobilier ancien est très présent dans le quartier de l'Écusson à Montpellier
L'immobilier ancien est très présent dans le quartier de l’Écusson

A noter, que cette année, Montpellier monte aussi sur la première marche des villes où investir en France (vs 6ème en 2020). Ainsi avec 5% brut annuel de rendement potentiel, elle offre l’un des meilleurs rapports pour un investissement locatif en 2021. Il est vrai que ce bassin de locataires potentiels a de quoi convaincre les investisseurs. Montpellier est le 7ème pôle universitaire de France et attire chaque année quelques 60 000 étudiants.


Selon la Chambre des Notaires en 2021, le prix moyen du mètre carré tout type de biens confondus est de 3300€ (+9,8% en un an). Les prix commencent à moins de 2000€ le m2 et peuvent atteindre plus de 6 000€ le m2 pour certains biens d’exception.
Dans le détail, pour les quartiers de l’Ecusson et Les Arceaux on avoisine les 3800 €/m2. Quant à La Chamberte ou Estanoves on passe sous la barre des 2800 €/m2. Enfin, Celleneuve et les Hauts de Massane approchent des 2200 €/m2. En revanche Port Marianne avec ses constructions neuves revient à 4800€ le m2 (+7,5% en un an).

Il est inéluctable que le foncier manquant et la production restant limitée, les prix vont continuer à grimper !

Pour conclure, l’immobilier à Montpellier en 2021 reste fort. Grâce à sa démographie croissante et à son dynamisme qui poussent les prix à la hausse depuis plusieurs années. C’est pourquoi, même s’il y a eu un léger tassement, avec une demande toujours plus forte, l’immobilier à Montpellier se porte bien.

agence-boutique-la-maison-immobiliere-montpellier
Partager Cet Article

Comparer les annonces

Comparer